Qui suis-je





jeudi 23 août 2007

The Secret, voix dissidentes

Bonjour,

Une lectrice fidèle, Muriel, m'a aiguillé sur le lien suivant.
Entrevue avec Micheline Lanctôt et Jean Barbe à Radio-Canada à propos du livre (et un peu du phénomène) The Secret.

J’avoue avoir été étonné de voir des personnes aussi érudites que Micheline Lanctôt et Jean Barbe faire une critique aussi peu nuancée du phénomène autour du livre et du DVD. Comme si la vision avec des ornières privilégiée dans cette « philosophie » avait affecté leur sens critique. De plus, l’équipe de recherchiste aurait pu fouiller un peu le dossier concernant les « experts » cités…

D’abord mettons une chose au clair, je suis fondamentalement d’accord avec ce qui a été dit. Par contre, j’ai trouvé le tout assez tronqué.

Que le livre (et le film) soit un ramassis de vieilles maximes du Reader’s digest soit…

Une philosophie du gros bon sens, d’accord.

Qu’on y retrouve des aberrations je veux bien, on en retrouve aussi dans les produits « scientifiques » aussi…ça s’appelle des effets secondaires ou des dommages collatéraux. Bien sur, il y en a qui vont s’accrocher à ça. Et puis après, si c’est l’espoir qui reste, celui qui fait tenir le coup ?

Est-ce pire que les promesses politiques?

Je n’ai aucune difficulté à comprendre que ce film et ce livre ne s’adresse pas à l’auditoire typique de Radio-Canada

Par contre, vu la quantité de livres et DVD qui se sont vendus, au-delà de la crédulité, faut croire que ça répond à un besoin.

Pourquoi le « peuple » n’écoutent pas les intellos ?

Parce que ceux-ci manque d’argent ?

Par manque d’argument compréhensible ?

Pour tirer quelqu’un vers le haut, il faut lui tendre la main…l’amener vers soi en utilisant son langage, son cadre de référence.

Cette aversion pour le manque d’intellectualisme de l’ouvrage sentait l’élitisme.

Cette aversion pour l’argent amassée, dénote à mon avis, soit une note de jalousie, soit cette conviction d’être né pour un petit pain

Avec pareille combinaison (pro-Intelligence/anti-Fric), fermons toutes les stations de télé et de radio donnant dans la facilité.

Interdisons à tous les humoristes de faire de l’argent.

Tant qu’à faire fermons toutes les facultés de gestion des universités.

Assurons-nous qu’aucun étudiant ne va en médecine ou en droit parce que c’est payant…

La lecture d’un décrochage du social relève d’une lecture très à gauche.

C’est oublier qu’une section du DVD insiste sur être « pro » plutôt qu’ « anti ». Comme pro-paix plutôt qu’anti-guerre..

Qu’on y insiste aussi sur donner pour recevoir…

Je dirais « charité bien ordonnée commence par soi-même » mais on m’accuserait de ressortir de vieilles affaires.

Finalement, bien oui le focus est sur l’argent et la perte de poids. Ça vend…c’est ça que le peuple veut. Marketing 101. Ceux qui l’appliquent bien ont rarement besoin de subventions !

1 commentaire:

Muriel a dit…

Au fait.
Que peux-tu nous apprendre au sujet des experts cités ? En connais-tu ?